Notre Région

Ierapetra

Agia Fotia

LES PLAGES

SEPARATOR_W

À distance de 1 km à 6 km d’Agia Fotia on peut trouver les plages fascinantes.

Les plages de Ferma, d’Ahliá, de Makrys Gialos sont magnifiques. Ce sont des plages des galets ou de sable fin et des eaux profondes ou peu profondes, toutes bien organisées. La belle plage de Koutsounari (ou Grande Plage, d’une longueur de 5 km), plein des minuscules galets et la mer bleue claire, est située environ 6 km près à l’ouest d’Agia Fotini.

L’ÎLE DE CHRISSI (OU GAIDOURONISI)

SEPARATOR_W

Un paysage naturel magnifique! Un paradis exotique, aux eaux turquoises. Les natives l’appellent simplement “ Île”.

Une île située à 8 miles nautiques au sud d’Ierapetra, elle est longue de 7 km et large de 2 km. Cette île unique, est renommée pour ses plages de sable blanc et doré, des coquillages et ses eaux cristallines. Ses forêts consistent la plus grande forêt naturelle du cèdre du Liban en Europe (l’âge moyen du cèdre est 200 ans et son hauteur moyenne est 7 mètres). Chrissi est une île loin de la civilisation, c’est pourquoi elle consiste un site protégé (par le programme Natura 2000 en tant que zone de beauté naturelle et le refuge de la vie sauvage),  reconnu comme parc naturel. Au nord part de l’île on trouve un petit bar et l’église de St. Nicolas, au nord-ouest on voit un phare et  au nord-est une maison. Il s’agit d’une île inhabitée avec 3 habitants permanents. De la mi-mai à la fin d’octobre, des petits bateaux des visiteurs départent d’Ierapetra et après une heure s’approchent au nord part de l’île (Vougiou Mati) pour  la parcourir et pour manger à la petite taverne.

LES GORGES

SEPARATOR_W

Les montagnes immenses crétoises se séparent par des gorges profondes, sauvages et magnifiques.

LA GORGE DE HA

La gorge de Ha est considérée comme l’une des plus sauvages de la Grèce, phénomène morphologique rare de la nature. Son nom dérive probablement de verbe « béer », que signifie l’ouverture d’espace.

La gorge est étroite, très verticale d’une longueur environ de 1800 mètres et l’accès est très difficile. À l’intérieur se trouvent environ 14 cascades d’hauteur de 10 à 35 mètres. Le parcours de la gorge est difficile et c’est pourquoi l’utilisation de la corde et le savoir-nager dans les “vathres de l’eau” sont nécessaires.

Il s’agit d’un habitat naturel vierge, intact par l’homme, ainsi sa formulation rende le parcours et le contact avec les gorges difficile. À l’intérieur et autour des gorges, la flore et la faune sont très riches. Les petits lacs consistent des biotopes humides importants pour les oiseaux, les oiseaux migrateurs et les mammifères et en même temps, nombreuses espèces des plantes rares ou menacées trouvent un refuge idéal.

LA GORGE DE MESSONAS

La gorge de Messonas est la suite de la gorge de Havga au sud-est vers le mont Thrypti. Elle est traversable, à travers l’ancien chemin de Kavousi et continue parallèlement au Messonas.

LA GORGE DE SARAKINA

La gorge de Sarakina se situe à côté du village Mithi, 22 km à l’ouest d’Ierapetra, aux sud-est pieds du mont Dicté. Elle est petite (1,5 km de longueur), mais très belle, avec des petits lacs et des cascades, et impressionnante, puisque ses murs sont à l’hauteur de 150 mètres. Une heure ça suffit à quelqu’un qui veut parcourir la gorge et puis, arriver à Kryopotamos, qui est traversable à pied seulement pendant l’été, alors que le printemps son lit est idéal pour canyoning. Le parcours de cette gorge riche en végétation des grands platanes, des myrtes, des lauriers roses et des raphias, dure environ une heure.

Les habitants l’appellent aussi “la gorge Sarantapihos”. Selon la légende Sarantapihos, un géant myhtique était en passant devant la montagne, il s’arrêta pour boire de l’eau d’une rivière. Comme il a plié vers le bas pour boire l’eau, sa longue barbe a divisé la montagne en deux parties et a créé le canyon.

LA GORGE DE PEFKI

La gorge de Pefki est située  sur la côte sud-est de l’île, elle commence par le village de Pefki et se retrouve à la région d’Aspros Potamos de Makrigialos. Elle est une des plus belles petites gorges de la Crète avec de la végétation impressionnante. Le chemin, bien formé, qui suit le lit de la rivière du canyon, presque dans toute sa longueur, la rend accessible.

LA CASCADE DE MYLONAS

Les gorges de Mylonas ou de St. Ioannis se situent à 18 kilomètres d’Ierapetra, au village d’Agios Ioannis (à une altitude de 500 mètres) et se retrouvent à la plage de Kakia Skala. La descente de canyon s’interrompt par des cascades, donc, n’est pas facile sans l’équipement technique.

L’accès à la grande chute d’eau de Milonas se fait via deux chemins: l’un, le plus facile, en passant par la forêt des pins de la gorge. L’autre, le plus difficile, à travers le lit de la rivière.

À la fin de la gorge il y a la grande cascade de 20 mètres, le monument du canyon. Surtout en hiver, après une précipitation forte, la taille de la cascade devient encore plus grande et sa vue est unique.

TOURS

SEPARATOR_W

Découvrez la nature, l’histoire et la tradition.

RANDONNÉE

Jouissez des chemins de randonnée E4 de Lassithi

SITES ARCHÉOLOGIQUES

Le palais minoen de Zakros, l’ancienne ville de  Lato et les villes minoennes de Palaiokastro, d’Itanos, de Mochlos, de Hamezi, de Gournia et ailleurs, sont d’un grand intérêt archéologique.

MONASTÈRES

L’histoire de nos monastères est aussi très riche. Quelques monastères sont : Moni (Monastère) de Toplou, Moni Faneromenis et Moni Kapsa etc.

Activités

SEPARATOR_W

Pour escapades quotidiennes d’une sensation spéciale.

IMMERSIONS

Amusement, passion et amour pour la mer. IERAPETRA DIVING CENTRE

"GO KART"

Un sport populaire et un divertissement  idéal pour petits et grands.
À une distance de 10 minutes, vous trouverez une piste idéale et sûre que vous attende de se divertir.

CUISINE

SEPARATOR_W

Les plats traditionnels de Lassithi se basent sur les produits locaux et frais.

Les produits locaux, comme l’huile, le miel, les produits laitiers, le pain et la galette traditionnelle, les viandes locales, les fruits de mer, le vin, le raki etc. consistent le miracle de la cuisine crétoise.
Goûtez les tartes (ou pitas) au fromage (mizithra), les croquettes de courgette, le “staka”, le ragoût de chèvre, le lapin au vin, les escargots (saligaria ou hokhlii) au blé bulgur (“pligouri”), les escargots frits (boubouristi), tous à l’huile d’olive crétoise. Bien sûr n’oubliez pas le vin local, le raki (ou tsikoudia) crétois e les amuse-gueules (mezze).
« Ne cherchez pas une pilule qui remplace le régime crétois.
Il n’y a pas quelque chose comme ça »
(Serge Renaud, 1998)